Soins à base d’argile pour les cheveux

Ne le valez-vous pas ?

Nos sociétés post-modernes sont passées maîtresses dans l’art de créer des désirs, puis d’aider le consommateur à les transformer en véritables besoins (illusoires du reste…), cela vaut tout spécialement pour le domaine de l’esthétique, ne nous mentons pas, et c’est ainsi que chaque jour, naissent de nouveaux produits miraculeux, tantôt à base d’extrait de placenta de baleine, tantôt saturés de silicones divers pour donner un effet hydratant… Pour peu que l’on découvre un jour une race de licorne, certains industriels peu scrupuleux seraient capables de tenter d’en extraire du jus en la pressant sous un vérin géant !

Avec de nombreuses années d’activités en tant que coiffeur bio sur Paris, c’est tout le contraire que nous allons chercher à mettre en avant en évoquant les vertus d’un produit 100 % naturel et dont les bienfaits sont reconnus depuis l’antiquité, faute de traces écrites ou de pellicule datant d’une époque antérieure…

Beauté est née de Terre…

Certains produits possèdent des propriétés que l’on pourrait qualifier de proprement miraculeuses (l’argile, l’aloé vera…), et ce serait un véritable crime de lèse-majesté commis à l’encontre de la nature que de ne pas en profiter comme il se doit… Un crime doublement commis d’ailleurs, dans la mesure où substituer à ces produits naturels un simuli chimiquement élaboré, revient non seulement à déconsidérer la magie de la Nature, mais aussi à l’agresser directement. Consommer de tels produits de synthèse, c’est cautionner des pratiques immorales sous-jacentes à leur production qui aura nécessité des dizaines de produits chimiques, des hectolitres ou des mètres cubes d’eau souillée et une empreinte carbone déplorable. De plus en plus de coiffeurs décident de se mettre à jour en proposant des soins bio.

Retrouvez le goût de la simplicité et de l’efficacité, voyez comme la nature peut et sait soigner…

Masque à l’argile…pour qui et comment ?

Le masque à base d’argile a commencé à s’imposer dans les salons esthétiques des années 70-80, mais s’est largement démocratisé depuis, c’est ainsi que vous pouvez trouver des préparations ou simplement de l’argile brute dans plein d’endroits désormais. En masque capillaire, l’argile possède une double action, elle permet un nettoyage en profondeur du cuir chevelu (grâce à son action absorbante) et elle purifie également le cheveu en ayant sur lui une action séborégulante. Différents types d’argile sont commercialisés, d’une manière générale nous conseillons l’argile verte pour les cheveux gras et l’argile blanche pour les cheveux plus secs, enfin, si vous souhaitez redonner un peu de tonus et de brillance à votre « crinière », optez pour l’argile jaune.

La préparation de votre masque est un véritable jeu d’enfant… Munissez-vous de l’argile, versez-en une quantité suffisante dans un récipient, et noyez la poudre sous une pellicule d’eau (tiède de préférence, ce sera plus facile à mélanger). Ensuite, il ne vous reste plus qu’à touiller jusqu’à obtention d’une pâte homogène, si possible ni trop liquide, ni trop pâteuse afin de pouvoir l’étaler sans effort. N’hésitez pas, lors de l’application à effectuer un petit massage du cuir chevelu, cela favorisera l’absorption à la fois du sébum en excès et des toxines présentes. Vous pouvez ensuite laisser reposer le masque quelques dizaines de minutes avant de vous lancer dans le rinçage…qui vous prendra sans doute aussi…quelques minutes ! Vous pouvez également faire appel à un professionnel pour votre masque à l’argile, il saura vous conseiller sur l’argile à choisir, pratiquer le massage mieux que personne et vous permettra de profiter du soin sans rien faire.

Dans tous les cas, l’opération est à répéter 1 à 2 fois par semaine et vous ne tarderez pas à observer des changements dans le volume, la brillance et la souplesse de vos cheveux… La preuve sera ainsi faite qu’en cosmétique comme ailleurs, il n’y a pas nécessairement besoin d’être au top de ce que la chimie peut ou sait faire pour obtenir le meilleur résultat. La nature qui tend vers l’efficience a toujours su, sait et saura toujours plus et mieux que les laboratoires qui tendent vers la rentabilité.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.