L’acupuncture, un allié précieux pour lutter contre la cellulite

Introduction à l’acupuncture ou acuponcture

Contrairement à l’idée répandue, l’acupuncture (ou tout du moins les traces les plus anciennes retrouvées de cette discipline…) provient d’Inde et ses racines remontent à plus de 5000 ans. C’est donc par capillarité géographique que la Chine a hérité il y a 5 millénaires de cette pratique, et en a fait un véritable art thérapeutique traditionnel. L’arrivée en Europe de l’acupuncture est située au XVII ème siècle mais elle est frappée de scepticisme et ne fera son retour sur la scène grand public que dans les « Sixties », au Canada (et plus précisément au Québec), qui connaît alors une très vaste vague d’immigration chinoise.

L’acupuncture repose sur un principe simple stipulant que l’énergie appelée « Chi » circule sous l’épiderme et dessine une sorte de carte, une arborescence, reliant 12 méridiens. Cette énergie peut être de deux natures, la positive qui est le Yang et la négative, le Yin, mais le principal est de maintenir un équilibre, une harmonie de cette dernière. Pour faire simple, la pratique de l’acupuncteur revient à planter des aiguilles très fines en amont, en aval, ou parfois même sur les méridiens pour rééquilibrer et réharmoniser les flux d’énergie dans le corps ; par principe, chaque méridien est associé à un ou plusieurs organes et le praticien sera à même de faire les manipulations qu’il convient en fonction de vos soucis ou des douleurs que vous souhaitez traiter. Notez qu’en France l’acupuncture est considérée comme une médecine à part entière, et sa pratique nécessite donc un diplôme correspondant en bonne et due forme (mais les chiffres parlent de presque 10 000 praticiens considérés comme illégaux alors ne faites pas confiance au premier venu).

Une action méconnue de l’acupuncture : la lutte contre la cellulite.

Lorsque l’on évoque le terme et/ou la discipline d’acupuncture, on est loin de penser que cela peut être utile pour galber ses formes ou raffermir certaines zones du corps investies par la cellulite. L’amélioration de la circulation de l’énergie, la correction de certaines perturbations qui ont une influence sur la production et le stockage de la cellulite, voilà notamment ce que vise le praticien. Des études récentes ont prouvé que quelques séances chez un acupuncteur qui travaillerait spécifiquement sur cela ont un impact réel et significatif sur la masse graisseuse, pour peu, bien entendu, que vous ne vous gaviez pas de beurre de cacahuète du matin au soir !

Une autre action très sensible consiste à travailler sur les facteurs de production de la cellulite via l’acupuncture. On sait que souvent, c’est l’angoisse, le stress, la colère ou divers sentiments négatifs de cet ordre-là qui contribuent grandement à permettre le stockage de graisses indésirables et donc de cellulite dans les différentes zones du corps de la femme (cuisses, ceinture abdominale, fessiers…). De fait, faire appel à un acupuncteur dans la perspective de soigner ou de résorber ces troubles peut évidemment fortement influencer votre propension à « faire du gras » comme l’on dit familièrement. Le traitement de la cellulite via l’acupuncture, que ce soit sur Paris ou en Province, est possible et ne vous ruinera ni en termes financiers (une séance coûte en moyenne 50 à 60 Euros), ni n’impactera de manière drastique votre régime alimentaire (pas de diète ou de régime de spartiate à tenir…juste se montrer raisonnable !).

Renseignez-vous dans votre ville, de nombreux praticiens existent. Il est rare cependant de pouvoir combiner plusieurs soins, et c’est pourtant ce que vous propose notre salon de coiffure bio : profitez en plus d’une séance d’acupuncture, d’un soin du cuir chevelu ou d’une nouvelle coupe de cheveux.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.